Invitation de presse pour une visite du chantier de l’exposition « Megalopolis – Les voix de Kinshasa »

19 November 2018

[Translate to Français:] Presseeinladung zur Sonderausstellung „Megalopolis – Stimmen aus Kinshasa“

Avec plus de 12 millions d’habitants, Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, est la troisième mégapole la plus peuplée d’Afrique. Dans 25 ans, plus de la moitié des 800 millions d’habitants actuels de l’Afrique vivra dans des villes. Alors que les musées ethnologiques européens ne montrent que rarement les réalités urbaines du continent africain, le Musée d’ethnologie GRASSI de Leipzig les place au centre de l’attention et donne carte blanche à 24 artistes de Kinshasa pour faire résonner leurs voix dans une exposition collective.

 

  • Ausstellungsort Musée d’ethnologie GRASSI de Leipzig
  • Laufzeit 01.12.2018—14.04.2019

[Translate to Français:] Das Prinzip der „Carte Blanche“

« A Kinshasa, tout est ART. Ville ou installation artistique, à ciel ouvert, où chaque kinois joue sa partition, ou exécute ses ‘performances’ sous un soleil accablant. Malgré la faim qui ceinture leurs ventres, ils sont là! »

Jean Kamba, poète et critique d’art

Le principe de carte blanche permet de modifier les règles de jeu habituelles du musée ethnologique. Ici, l’exposition n’est plus le point de vue d’un ethnologue européen, mais le reflet sans filtre des préoccupations d’artistes de Kinshasa qui proposent ainsi aux visiteurs leur point de vue à partir de thèmes qui leurs sont chers : le passé colonial et ses conséquences, la violence, l’oppression des femmes, la guerre, la corruption, l’exploitation économique, la destruction de l’environnement, l’héritage culturel, la spiritualité et la vie urbaine de tous les jours. On retrouvera aussi dans beaucoup de leurs œuvres des évocations de sculptures et masques anciens qui permettent de relier non seulement le passé au présent, mais également de rattacher le fonds historique congolais du musée Grassi à la mégapole de Kinshasa aujourd’hui.

Incertain jusqu’au dernier moment en raison d’incertitudes géopolitiques, et malgré les imprévus et toutes les difficultés administratives rencontrées, nous sommes aujourd’hui heureux d’accueillir à Leipzig huit des vingt-quatre artistes participants ainsi que les deux commissaires d’exposition, Freddy Tsimba et Eddy Ekete. Depuis le 6 novembre ils sont en résidence au musée et dans des ateliers extérieurs en ville, et ils poursuivent leurs recherches et la construction de l’exposition, un projet unique et inédit.

Commissaires d’exposition: Freddy Tsimba et Eddy Ekete

Artistes: Anastasie Langu, Azgard Itambo, Chéri Benga, Danniel Toya, Dolet Malalu, Elie Mbansing, Eunice Kamanda, Flory Sinanduku, Francis Mampuya, Fransix Tenda, Gabriel Lukinga, Géraldine Tobe, Hervey Ngoma, Hilary Balu, Jean Kamba, Jean-Jacques Tankwey, Judith Kaluaji, Louison Mbeya, Mega Mingiedi, Nada Tshibuabua, Olivier Nalumbu, Serge Diakota, Steve Bandoma, Vincent Lombumbe

En haut